jeudi 6 septembre 2012

La rentrée scolaire



L’heure de la rentrée scolaire a sonné !

Le jour J, comme chaque année, nous nous rendons solennellement à l’école en famille. Les enfants portent fièrement leur nouveau sac vide et flambant neuf au dos et marchent d’un pas décidé. Nous, les parents, affichons un grand sourire crispé sensé faire oublier la grosse boule qui nous tenaille. Sur le chemin, nous nous apercevons que nous avons oublié de faire la traditionnelle photo…

Parents stressés mais parents indignes.

Arrivés aux abords de l’école, une foule digne de la file d’attente à un super concert nous attend. Même les pieds des enfants semblent freiner face à ce mur de gens. Nous décidons d’accompagner d’abord notre aîné à l’école primaire. Nous devons tant bien que mal nous frayer un passage jusqu’aux panneaux d’affichage, et nous en approcher suffisamment afin de pouvoir lire les petites lignes. Enfin, après 2 orteils écrasés, une multitude de coups de coudes et d’innombrables "pardons" agacés, nous parvenons à trouver notre nom sur l’une des listes. Ouf.  Il ne nous reste plus ensuite qu’à chercher la bonne classe. Nous allons finir par être en retard.

Cela ferait désordre dès le premier jour.

Nous repérons un  groupe de parents de l’année dernière devant le préau. C’est bien là. Nous évacuons une partie de notre angoisse en échangeant quelques banalités d’usage. Puis nous nous approchons de la maîtresse que nous connaissons de vue en tirant discrètement notre fils par le t-shirt. Nous la saluons ensemble et elle coche son nom sur une feuille. Nous faisons un rapide bisou à notre Loulou qui cette année est un grand : plus question de s’attarder.

Snif…

Nous accompagnons ensuite notre fille qui fait son entrée en grande section. Elle semble déjà connaître sa nouvelle maîtresse, qui lui fait un gros baiser sonore sur la joue dès qu’elle franchit la porte. J’adore. Notre pipelette prend place dans sa classe et s’installe en papotant au milieu des copines. De quoi peut-on bien parler à 5 ans ? ELLE NE NOUS A MÊME PAS EMBRASSÉS ! Nous l’appelons pour lui faire coucou, lui envoyer un bisou et lui mimer "à tout à l’heure". Heureusement, elle nous a répondu avec le sourire et n’a pas eu l’air de dire que sa mère lui faisait honte. 

Pas encore.

Voilà voilà voilà.

Plus d’enfant pour nous tenir la main. Nous n’avons donc plus qu’à quitter l’école…

Il est 9h et la rentrée, c’est fait !