jeudi 10 septembre 2015

Les homographes

Dans la série 
Drôles de mots !, voici les HOMOGRAPHES !


Du grec homo, semblable, et graphein, écrire, ce terme désigne les mots qui ont la même orthographe.

Pour les amateurs de jeux littéraires, l'exercice consiste alors à créer des phrases composées de mots dont l'orthographe est similaire !



Vous trouverez ci-après quelques exemples d'homographes non homophones, c'est-à-dire de mots qui s'écrivent de la même façon mais qui se prononcent différemment.


     Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis. 
     Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils. 
     Je suis content qu’ils vous content cette histoire. 
     Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier, ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses, leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent. Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent. 
     Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent.
     Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon expédient. 
     Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.
     Nous relations nos relations.
     Nous objections beaucoup de choses à vos objections.

Certains homographes sont homophones, et se prononcent quant à eux de la même manière. En voici quelques exemples : 

     Je ne pense pas qu'il faille relever la faille de son raisonnement.
     Le mousse gratte la mousse de la coque.
     En découvrant le palais royal, il eut le palais asséché.
     Cette dame dame le sol.

À vous de jouer maintenant !

Source : Wikipédia