samedi 24 juin 2017

PALLIER À quelque chose ou PALLIER quelque chose ?


Pour tout savoir sur le verbe PALLIER

Le verbe PALLIER est issu du latin palliare, qui signifie couvrir d'un manteau.


Son sens premier est donc couvrir, dissimuler en présentant sous une belle apparence. On l'utilise également dans le sens d'atténuer, faute de remède véritable, et de résoudre d'une manière provisoire. 


PALLIER est un verbe transitif direct, c'est-à-dire qu'il n'est pas suivi de la préposition à.


On doit donc dire et écrire : 

  • PALLIER la crise ;
  • PALLIER le manque ; 
  • PALLIER ses lacunes ;
  • etc.



Ne pas confondre PALLIER avec son homonyme PALIER, ni PALLIE avec son homonyme PÂLIT


Son homonyme, PALIER, est un nom issu de l'ancien français paele (poêlle), et du latin patellla. Et il ne prend qu'un seul L.


Son autre homonyme, lorsqu'il est conjugué au présent de l'indicatif (IL PALLIE), est PÂLIT, du verbe PÂLIR.



L'astuce pour ne plus se tromper

On PALLIE un manque, 
mais
on REMÉDIE À un manque !



Source : Le Petit Robert


Rédaction, création de contenu web, correction, récits privés


Orthographe : PALLIER À quelque chose ou PALLIER quelque chose ?
Série : Fautes courantes que VOUS ne ferez plus